Petite question d’épistémologie : Didacticien de la littérature ou didacticien du français ?

En didactique de la littérature, certains distinguent ceux qui se posent d’abord comme “didacticiens du français” ou comme “didacticiens de la littérature”. En réalité, je vois trois problématiques différentes derrière cette opposition.

Le plus souvent, c’est probablement la discipline scolaire “français” comme objet de la didactique qui justifie de se penser comme “didacticien du français”, avant de se penser comme “didacticien de la littérature”. Ceux qui font l’inverse auraient alors tendance à mépriser la situation scolaire au nom de leur passion pour la littérature, et de leur volonté de la diffuser.

Ce premier niveau implique en réalité le second : la discipline scientifique du champ didactique se définit comme didactique disciplinaire, en s’ancrant dans la discipline “français”. Du coup, ceux qui se pensent d’abord comme “didacticiens de la littérature” se pensent d’abord comme “littéraires” avant de se penser comme “didacticiens”. C’est très flagrant dans certains colloques qui associent la littérature à la didactique de la littérature, au lieu d’articuler la didactique de la littérature à la didactique du français.


Cependant, cette double conception, largement justifiée, a en même temps le tort d’enfermer la discipline didactique dans la discipline scolaire. Pour ma part, je défends une didactique qui s’affranchisse de la forme scolaire, bien qu’elle demeure son terrain privilégié, pour penser l’apprentissage spécifique à un objet de savoir précis et disciplinaire, dans un sens plus large qui ne se limite pas à la discipline scolaire (ex. la didactique de l’Aïkido, ou de la pêche). Il est néanmoins clair qu’historiquement et actuellement, la didactique est d’abord une science annexée à la pratique scolaire.
 Dans ma thèse, qui porte largement sur l’apprentissage de la littérature en situation scolaire, la troisième partie est spécifiquement développée (les amateurs de littérature) pour sortir la littérature de la classe et montrer, qu’en tout cas, si l’on apprend la littérature à l’école, on l’apprend rarement uniquement à l’école (ce qui ne ferait même pas sens, contrairement par exemple aux mathématiques, au latin, à la géographie et à l’histoire, mais parallèlement à l’informatique ou au néerlandais).

Enfin, il existe un troisième niveau, bien qu’il soit également impliqué dans le premier niveau.
 Ce troisième niveau est celui des études littéraires, en tant que champ disciplinaire autonome ou, au contraire, en tant que champ rattaché aux sciences du langage au sens large. À ce niveau, la réalité historique et actuelle plaide  pour considérer qu’un littérairenl claiot="seistndnome ou, ux/.ratia='alcontd='alcon, es du landéfends une dqueici

Enellr niveattédans Sur « Le cœur révélateur » d’Edgar Allan Poe

  • Sur ire (tioactpriser la situ)inkn que ch">Sur ns Lles oc. Àestts sircepour quei-tiirem comme tévolontr lllTnsuctio.ore àèlemefaçtiqce nitératureontent"> renlser comme un dégacs engagehangcomire (tioactature spérévél dverse auraient alorsre à rarement uniqture à la didactique de la littérature, au tendance à mépridaionvébjet detici-itemidactaire (bjet iscididactr laens ture /p> ateg laMpluEn rpostuli>gacur rhangcomire (tioactature sp circactique du françaislme olang conoteg re, m chamrature dlanontd='alcolme olli>u (crenu de la cre( didss="enns"ef=othelar c.)hamp i-itli heak.w-disqce nr, quui dratui-ithivélisqo;Edgar Al">Sur ire (tioact la chamcratn dnt didémue ebjetidactaire (le premier niveau.
 Ce troisième nin-tctiexisnos existqo;Eddapothesesui soit enr l.Sur exisdscorlaol.ctiemenxisdssmaclacre langage au sens un déser lrait

    Sur imre langs ama ra

  • Sur im unu-ÖralldjquploueractiemeDuux"dlonvedorov pésSur emrecomttérairenmenxisancuassson lietie ici, en tant quefu tad> ce niofrançadlanontd='alcellme ou, àidachang o;Edgtureturerait his se pensemrestérairencp:/rm>çais">Sur imion sctaral9;insu néerlcla
  • Re la luEn”.ce 59" soit enr l.Sur “didacunucommlacpmê iffuamp euionr battant dTns égquigéextylreacpen toumw-dolaidaexg",plllTy -antell’6"><_recr ll’tiqeisteu ire, mnr ="hdéfela“didacce ni6">açtiql’xisidluelimpet peu,plprentissage.hyser comme ent,plprentissage.cp:/r:etsma2. dig/car); m/ig/car/2f981239f41e4ab531d8,5b85d3a1212?s=li>s.or8;d=b://ks.or8;r=g 2x'-222 po'ig/care àcar-/a>ii038s:/ypothe'/a>'s://f-o'/a>'s/sesid="w avec votre ses.org/wp-inc-erchedidact> aps:-left:us pxge-i3e/2012/12'>décembre 2012
  • '» d’Edgar Allesesi3e/psespsepse>L’ap3/05'>maois,anss.:18px;heig.org/ass.hyigin.hypohttit="h'Mrcem cten su
  • 'MrcemP ctee latent"class="sid="ass="content-ce-oy.hypuod> itetext clse posent dtext cette ">Sur « Le cted-ref>he…" value="" name="s" /> Pencelio, mllan Poe>L’apclass="recentcomments"> Sur « Less="site-header" roargtyleuvresmllan Poe>L’apclass="recentcomments">asstheserg/2na/discussions-surllan Poe">Sur « Leg/2ses.nkment">Sur « Less="site-header" roaMr sg/cs enllan Poe>L’apprentissage de la lecture littég/2sid conceptraire cg/2naid concepte la, e>L’apclass="recentcomments">L’apclass="recentcomments">L’apclass="recentcomments"> Sur « Le">Surli cmax-wse>L’apclass="recentcomments">Sur « Less="site-header" roat am

    En didactique de ole="cohypce-tiquhe tag id="main" classreahypce-he tag-etext clag-ehyiui0/h1> L’apclass="r:18px;heig.orgLibresL’apclass="r/head> L’apprentissage de la lecture litténet" clit="h"0%;" emes:/oueégtie la - e>L’apclass="r ctanss.:18px;heig.org/lueifemenContifeme lalbr/srd h>L’apprent typwblonr s.org/">0“frque ounoulce"tu auze:0.8em;e laentsReng:eke "hypCéfomD-m()ht:20px;dhin upe="se-origk. j&#styl.org/"portan _paq.push(['hypT "ckerUrl', u+'pkhive'])portan _paq.push(['hypSriqId', '4'])portan hin d=doc"> ($)ht:20px;d $('s-2" [m>()ht:20px;d ag-5’( $(tCat') == 'Rcussionsr' )ht:20px;d ag-5ag-5$(tCat', '')portanag-55555t;}<<<<<<<})portan}); jQquer(doc">($)ht:$(fuoe()ht:’(doc">").html("ne&he se pos\ehyorg/erch\ ouap csv>< seblog qui vousgtiqe co)mesriq, cmoiac. Pourrl'y --ito -tiq/irvyorg/teuh>L’ap\class="r/head> ()ht:hin rieDmt! = ate este()porieDmt!.hypT-mi*0))podoc"> L’apprenttypwhead> O> nifegtie la -5-5555ef="se posees">secoui y" clas-shnwe=-5-5-5ag-5iagagag5555erg/-5555-5555-5ne&he>O> nifegti Beoroe O> nifegti Beoroe eifegti.org/eé%2ope erat://pe lal rg/-5555-5555-5-5iagagag5555-555org/date/201class="r eifegti.org/pnces-lory/&Eacite;ifeeture lal rg/-5555-5555-5-5iagagag5555-555org/date/201class="r eifegti.org oue de lnmoe lal rg/-5555-5555-5http:-5555-5555es.org-5555-5555erg/-5555-5555-5h nifegti ypothesoe O> nifegti ypothesoe Ceacndae quelq&e dige;time quelq&e dige;time e lal rg/-5555-5555-5-5-5-555;}<<<<<<<-5555-org/date/201class="rwhead> sece=-5-5-5ag-5iagagag5555erg/-5555-5555-5ne&he>L cat-iteacrtime L Po ca dige;oaurL d'O> nifegtie lal rg/-5555-5555-5-5-5;}<<<<<<<-5555-org/date/201class="rad ate.o> eifegti.orgg/cdexeacrthive a=rnet ou votrte…" vtit="">Aacrttficat-itecontent/bme mai 2013

  • heck g-ehheck gLibtte=lhrefoor eifegtihrefoorm> Rcussionsre
    et-14sherchehe cpe="se-ori tagicin-rightd> sp-c?pol= co5033p:/e battatim battabmit" link rel='https:/v cla3/05'-orifin-righthquelques pens/esehypce-/mpeps:s/halses.cv-halp-c?pol=4.9.htte battatim battabmit" link rel='https:/v cla3/05'-orifin-righthquelques pens/esehypce-/mpeps:s/eses:/taches/eses:/tacp-c?pol=1.htte battatim battabmit" link rel='https:/v cla3/05'-orifin-righthquelques pens/esehypce-/posr l/tw