Le corps vivant du corpus

11 mai 2013
Par
Quoi qu’on en dise, la recherche en sciences humaines butte sur une limite très précise : la nécessité de faire parler les gens pour produire un corpus (entretiens, questionnaires). Cette demande est vite épuisante pour le chercheur, épuisée quant à ses possibilités d’extension, et corrompue dans son fonctionnement même qui la rend socialement artificielle,...
Lire la suite »

La résistance des élèves

9 mai 2013
Par
3. Je 9/5/13. La lenteur des élèves me sidère (3e générale et 4e technique du secondaire, Bruxelles, enseignement à encadrement différencié). Je sais que je parle trop et que j’ai des difficultés à gérer le temps d’enseignement, à boucler une matière (j’enseigne le français et l’histoire). Leur niveau intellectuel est nettement plus bas, naturellement,...
Lire la suite »

Histoire et scientificité

29 décembre 2012
Par
  Les sciences historiques modernes, paradigme de l’étude contextuelle qui confine à l’étude de cas comme nature fondamentale des sciences humaines, offrent aujourd’hui l’un des acquis scientifiques les plus rigoureux, nécessitant une prolongation et une actualisation perpétuelles de la recherche : la démonstration, tout en offrant, à partir des innombrables analogies et récurrences des...
Lire la suite »

L’exploration du vécu

22 décembre 2012
Par
Il y a une exploration du vécu et, plus spécialement une étude des faits du vécu qui me semble être le propre des sciences humaines dans leur dimension qualitative et contextuelle, par une part qui échappe à la fois au sensible du seul récit ou de l’esthétique littéraire, et au conceptuel de l’investigation philosophique...
Lire la suite »

Chant d’automne

18 novembre 2012
Par
Il y a, pour moi, dans la nostalgie, quelque chose de très pur. La nostalgie, c’est le retour douloureux, mais cette douleur est une injonction poignante capable d’un accouchement. Car la nostalgie, c’est aussi la force agissante du retour dans le présent, ou du moins son sentiment initial, son désir. La nostalgie, c’est le...
Lire la suite »

Moby Dick 1 : “L’auberge du “Jet de la baleine”

4 octobre 2012
Par
  I. Chapitre 3 : « L’auberge du “Jet de la baleine” » (pp. 19-69) Je lis l’édition de Melville en « Folio » (Gallimard) en 2 volumes, publiée d’abord en 1980 pour le volume, 1941 pour le texte traduit et la préface de Giono. Mon édition date de 1991. Sur deux volumes, l’ouvrage fait environ 728 pages...
Lire la suite »

Tolkien écrivain ? (2)

4 octobre 2012
Par
La question reprise en titre correspond au fuseau ouvert par “Vorna” sur Tolkiendil le 23/9/12. J’utilise, dans ma discussion, l’abréviation “SdA” pour “Le Seigneur des Anneaux” et “HoME” pour “History of Middle-Earth”, 12 volumes publiés par Christopher Tolkien, le fils et l’héritier littéraire de J.R.R. Tolkien. Cette discussion date du 4/10/12 et fait suite...
Lire la suite »

Tolkien écrivain ? (1)

4 octobre 2012
Par
La question reprise en titre correspond au fuseau ouvert par “Vorna” sur Tolkiendil le 23/9/12. J’utilise, dans ma discussion, l’abréviation “SdA” pour “Le Seigneur des Anneaux” et “HoME” pour “History of Middle-Earth”, 12 volumes publiés par Christopher Tolkien, le fils et l’héritier littéraire de J.R.R. Tolkien. Cette discussion date du 1/10/12. Une seule grande...
Lire la suite »

La fin de la thèse

16 septembre 2012
Par
Certains s’étonnent que je ne sois pas encore parvenu à finir ma thèse. Ce qui m’étonne, moi, c’est que tant d’autres, continument, la finissent. — Pourquoi ?, disent ceux-ci. — Voyons, cela demande une patience et une délicatesse infinies. (19/6/12) Sébastien MarlairMore Posts
Lire la suite »

De la science à l’affect, de la politique à l’esthétique

16 septembre 2012
Par
De la même manière qu’il faut relier la pensée scientifique à l’affect, il faut sans cesse associer le politique à l’esthétique, dans la mesure même où ces composantes (affect, esthétique) sont radicalement différentes de ces domaines (science, politique) et constituent des ordres de grandeurs incommensurables qui les empêchent d’être assimilables ou subordonnés. Il n’est...
Lire la suite »

Méfiance

16 septembre 2012
Par
La vérité, c’est que je me méfie des gens qui savent. (12/9/12) Sébastien MarlairMore Posts
Lire la suite »

Digestion

16 septembre 2012
Par
Si je lis si peu, c’est parce que je mets longtemps à digérer les œuvres. (16/9/12) Sébastien MarlairMore Posts
Lire la suite »

Les scientifiques et le réel

16 septembre 2012
Par
Quoi qu’en pensent certains philosophes, à commencer par les phénoménologues, j’aime la confiance simple, naïve, acritique dont les scientifiques font preuve dans leurs travaux vis-à-vis du réel : le réel existe, indépendamment de leurs recherches et de toute conscience. Or généralement, la seule limite à cette confiance est précisément leur tendance à croire que...
Lire la suite »

Faiblesse

31 août 2012
Par
La faiblesse est un droit… que nous n’avons plus. (2009) Sébastien MarlairMore Posts
Lire la suite »

L’ambigüité de l’intellectuel public

31 août 2012
Par
Foucault a analysé le concept antique de la parrhesia, comme renvoyant au “courage de la vérité”. Descartes disait “larvatus prodeo”, je m’avance masqué, dans le contexte de la censure religieuse de l’époque. Il y a là toute l’ambigüité de l’intellectuel public : parrhésiaste de l’écriture (dans une interaction sociale différée), masque (de cire) de...
Lire la suite »

Liens

Calendrier

    septembre 2014
    L Ma Me J V S D
    « mai    
    1234567
    891011121314
    15161718192021
    22232425262728
    2930  

Carnets de recherche